Plantes aromatiques et médicinales : "il faut cultiver son jardin"

Amies, amis aux doigts verts, soyez les bienvenus sur Net-flowers, le site des fleurs et du jardin ! Pour ce premier billet, nous allons vous proposer de faire pousser vos propres plantes aromatiques et/ou médicinales. Avoir à disposition chez soi un melting-pot de ces plantes, en intérieur ou dans son jardin, permet de se concocter tisanes, remèdes naturels mais aussi agrémenter ses petits plats de saveurs souvent délaissées ou oubliées. Du bouquet garni aux vertus thérapeutiques, les usages et avantages sont multiples. Suivez le guide...

Les incontournables

Elles sont même indispensables ! Elles comprennent menthe verte, ciboulette, basilic, camomille et verveine. Ces plantes servent couramment à la cuisine, à l’assaisonnement, la confection de boissons et de tisanes. La menthe calme les nausées et aide à la digestion, la ciboulette agrémente salades et sauces tandis que le basilic peut se consommer haché frais sur des pâtes. La camomille et la verveine sont les maîtres ingrédients de la tisane du soir, elles favorisent la digestion et ne sont pas réservées qu’aux grands-mères : la camomille agit contre la migraine et les spasmes et, mélangée en infusion à une pointe de rhum et 5 cl de vin blanc, elle constitue un excellent cocktail apéritif ou digestif !

Les "bonus"

Thym, sauge, lavande, romarin… Un parfum de Sud dans votre jardin ou votre maison grâce à ces aromatiques qui ont, elles aussi, des qualités ! La lavande possède des vertus apaisantes : elle soigne les insomnies et la nervosité. On la prépare en infusion généralement, mais vous pouvez aussi disposer quelques fleurs séchées dans votre linge, qui s’imprégnera ainsi de parfum. La sauge, bonne pour soigner les rhumes, a un effet assainissant et agit notamment contre les odeurs gênantes de transpiration. Le thym et le romarin sont utilisés en cuisine mais ils sont aussi bons pour l’asthme et la bronchite, en inhalation.

Pot ou pleine terre ?

En intérieur (ou semi intérieur, balcon ou terrasse par exemple), l’option la plus pratique est la culture en jardinières : une solution esthétique qui permet de rassembler plusieurs plantes dans un même bac. L’entretien est minime : elles peuvent croître avec un minimum de lumière ce qui permet même de les garder à l’intérieur. Niveau arrosage, le seul point à surveiller est que la surface de la terre soit toujours humide ; penser à disposer de petits cailloux au fond du pot qui permettront le drainage. On peut sortir les plantes, ou les disposer sur un rebord de fenêtre, à partir du mois du mai, quand il n’y a plus de risque de gelée.

Au jardin, on prendra soin d’aménager un carré où on rassemblera tous les aromates, à la manière d’un potager : cela facilite l’arrosage, et l’effet esthétique est en général réussi. On peut cultiver ce mini jardin en toute convivialité, pourquoi pas avec ses enfants et en faire un petit rituel familial.

Récolte et séchage

Faites la récolte lorsque les plantes sont épanouies ; ne pas les cueillir trop tôt dans la matinée car elles se conservent mal si elles sont humides. Les plantes coupées s’abiment vite, il faut donc récolter seulement la quantité dont vous avez besoin dans la journée, si vous les utilisez fraîches. Autrement, on peut pratiquer le séchage afin de les conserver.

Écrit par Abigaelle le dans Plantes

1 commentaire

Bonjour,
c' est une bonne idée et ces plantes servent tous les jours et c' est toujours mieux de les avoir sous la main !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : rr3kwwrt82